Comment devenir freelance ?

Comme de nombreuses personnes de nos jours, vous souhaitez abandonner le statut de salarié pour devenir freelance au Cameroun. Avant de sauter le pas, suivez ce  guide complet afin de mieux vous préparer !

Le freelance au Cameroun : tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer
  • Un travail peu connu

Choisir de devenir freelance au Cameroun, c’est opter pour un statut juridique particulier. La plupart des indépendants exercent leur travail sous le statut de micro-entreprise ou d’auto-entrepreneur. C’est lorsque ceux-ci atteignent un certain seuil, qu’ils étudient d’autres formes juridiques.

Au Cameroun, le freelancing est un concept peu connu du grand public.  Plusieurs personnes ne s’y adonnent pas et préfèrent se tourner vers les entreprises enclines à les recruter. Ceci peut-être parce qu’elles recherchent certainement une autonomie morale et financière ou encore une sécurité sociale en matière de revenu mensuel. En effet, travailler en entreprise offre un salarial fixe, ce qui n’est pas toujours le cas avec le freelancing. Exercer en tant que freelance au Cameroun consiste à faire des prospections auprès des professionnels ou des particuliers et attendre d’être contacté ou pas, par ces porteurs de projet, une chose qui n’est pas toujours aisée.

  • Quel salaire pour un freelance Camerounais ?

Que ce soit dans le cadre du freelance ou du salariat, le salaire se négocie avant le début de la mission. En freelance, le prix d’un travail est fonction de la plateforme, du type de mission, du pays et du budget du client. 

  • Les différentes prestations offertes par les freelances au Cameroun

Les freelances en général travaillent en fonction de leurs compétences, parmi lesquelles :

  1. Développeur web
  2. Consultant SEO
  3. Pigiste/journaliste/rédacteur web
  4. Consultant Google Analytics
  5. Documentaliste
  6. Traducteur
  7. Consultant web-marketing
  8. Assistant virtuel
  9. Etc.
  • Les plateformes de freelances accessibles aux Camerounais

Sur la toile, de nombreux sites pullulent. Ceux-ci regroupent les travailleurs indépendants installés de part et d’autres dans le monde.  Toutefois, les plateformes ouvertes au Camerounais ne sont pas si nombreuses. En voici quelques-unes :

Upwork:

Upwork c’est l’une des plateformes les plus utilisées par les Camerounais.  En effet, c’est un levier indispensable pour ceux qui aimeraient travailler de manière autonome. Son principe est génial : un freelance inscrit sur la plateforme découvre des centaines d’offres d’emploi chaque jour, où il peut librement candidater en espérant que le client le contacte.

Malt (ex Hopwork):

C’est un site de freelance généraliste. Son concept est plutôt différent de celui d’Upwork, bien que ce soit sa version en français. La plateforme est abordée différemment puisque les freelances ne proposent pas de mission. Tout repose sur la visibilité du profil. En effet, plus celui-ci est visible, plus vous remontez dans l’algorithme. C’est à travers les moteurs de recherche que le porteur de projet retrouve des profils.

Freelancer:

Une autre plateforme qui fait fureur actuellement est Freelancer. Tout comme Malt c’est un site généraliste. Cependant, cette plateforme a environ 8 millions d’utilisateurs. Le client ici propose un projet et précise les compétences qu’il recherche.

Textbroker:

Cette plateforme reste peu connue et ceux qui l’utilisent ont souvent du mal à se faire de l’argent. Les missions n’y sont pas nombreuses. Pendant l’inscription, le candidat effectue un test d’évaluation à partir duquel il devra être noté par la plateforme. Les notes peuvent aller de 2 jusqu’à 5 étoiles, et c’est grâce à cela que le freelance pourra aspirer à une mission bien payée.

Et voilà, vous avez une introduction sur le freelancing au Cameroun !
Etes-vous prêt à vous lancer ?
FR
EN FR